L’Association des Premières nations du Québec et du Labrador s’opposent à l’uranium

National
Communiqué

SOURCE : ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS DU QUEBEC ET DU LABRADOR

Réunis dans la communauté abénakise d'Odanak le 13 mars 2013, les Chefs de l'APNQL ont adopté une résolution qui s'oppose fermement et définitivement à l'exploration et à l'exploitation de l'uranium.

« L'exploration et l'exploitation de l'uranium présentent des dangers majeurs et irréversibles pour nos populations, nos territoires et les ressources qu'ils contiennent. Les Premières Nations ont le devoir sacré de protéger leurs populations, leurs territoires et leurs ressources », déclare Ghislain Picard, Chef de l'APNQL.

« J'incite également toutes les Premières Nations à manifester clairement et publiquement leur opposition à l'exploration et à l'exploitation de l'uranium sur leurs territoires », conclut le Chef Picard.

L'APNQL appuie la coalition de plus de 300 localités du Québec qui demande un moratoire sur l'exploration et l'exploitation de l'uranium.

À propos de l'APNQL
L'APNQL est l'organisme régional qui regroupe les 43 Chefs des Premières Nations du Québec et du Labrador. Pour information : www.apnql-afnql.com.