Nouvelles

La commission d’enquête du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) chargée d’examiner la filière uranifère au Québec revient à Sept-Îles pour la phase de présentation des mémoires, les 24 et 25 novembre.

Seven young members of the James Bay Cree Nation began an 800-kilometre trek from Mistissini to Montreal Sunday to demand a ban on uranium development in northern Quebec. 

Des citoyens cris partiront dimanche de Mistissini, dans le nord du Québec, pour se rendre à pied jusqu'à Montréal.

Le porte-parole de la Coalition Pour que le Québec ait meilleure mine, Ugo Lapointe, a demandé au BAPE, lundi, de recommander le maintien du moratoire sur l'exploitation de l'uranium et lui a suggéré de ne jamais permettre le développement de la filière uranifère. 

L’uranium fut découvert en 1789 par un chimiste allemand, Martin Klaproth. La première utilisation de l’uranium au cours du 19e siècle fut d’ordre esthétique, notamment dans la coloration du verre et de la céramique, le minerai conférant des qualités luminescentes.

Les membres de la campagne Pour un Québec sans uranium invitent les citoyens à participer en grand nombre au BAPE sur l'uranium qui tiendra des séances de consultations publiques dans 10 communautés du Québec en novembre et en décembre 2014 notamment:

La mobilisation contre les mines d’uranium prend une ampleur rarement vue au Québec, avec une deuxième caisse pleine de 1000 mémoires signés pas différents citoyens du Québec qui sera déposée ce matin à 11h00am au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) à Québec. « Ce sont 1000 mé

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) doit recevoir ce matin pas moins de 1000 mémoires au sujet de l'exploitation de mines d'uranium au Québec, a appris La Presse.

« La mobilisation contre les mines d’uranium prend une ampleur rarement vue, avec une casse pleine de 500 mémoires signés par différents citoyens du Québec que nous déposerons aujourd’hui à 14h00 au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) à Québec » se réjouit Christian Simard, directeur général de Nature Québec et membre de la campagne « Pour un Québec sans uranium ».

Crédit photo Wolfgang staudt 

Situés aux États-Unis dans les réserves du Nord-Est de l’Arizona et des régions limitrophes du Nouveau-Mexique et de l’Utah, les Navajos sont une communauté autochtone des États-Unis. Ils représentent la nation autochtone la plus prospère du pays avec un revenu plus élevé que tous les autres peuples amérindiens et possèdent plus de 17.2 millions d’acres de terres ce qui en fait la plus vaste aux États-Unis.

Le BAPE recevra cette semaine une pleine caisse de 500 mémoires tous fermement opposés à l’exploitation de l’uranium au Québec.

Crédit photo Alberto Otero García

Retour sur la semaine 2 des travaux du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement.

Des membres des Premières nations, des médecins, des citoyens et écologistes unissent leur voix et lance la toute nouvelle campagne «Québec et Plan Nord sans uranium».

Alors que le BAPE entame ces jours-ci la deuxième phase de ses travaux portant sur les enjeux de l’exploitation de l’uranium, une coalition de représentants cris, de médecins et de groupes citoyens lance un non catégorique au développement de cette filière controversé au Québec.

Alors que débute la 2e phase des consultations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur les enjeux des mines d’uranium au Québec, Premières nations, médecins, citoyens et écologistes unissent leur voix pour créer une Alliance et lancer la nouvelle campagne « Québec et Plan Nord sans uranium ».  

L'exploitation de l'uranium peut nuire à la santé humaine et à la qualité de l'environnement, selon une coalition d'organismes qui exhorte Québec à décréter un moratoire complet sur ce type d'activité minière.

L'exploitation de l'uranium peut nuire à la santé humaine et à la qualité de l'environnement, selon une coalition d'organismes qui exhorte Québec à décréter un moratoire complet sur ce type d'activité minière.

Une nouvelle alliance formée de médecins, d'environnementalistes et de représentants des nations autochtones lance une campagne pour empêcher l'exploitation de l'uranium au Québec. 

On May 28th 2014, the Cree Nation Government received a letter from the IUCN Director General Julia Marton-Lefèvre announcing its admission to the Union.

À quelques jours de la reprise des travaux du BAPE sur la filière uranifère, un nouveau rapport de la Direction de la santé publique de la Côte-Nord met en lumière de nombreuses inquiétudes et incertitudes quant aux impacts de l’exploitation du controversé minerai.

Pages