Uranium en bref | Économie

Le marché de l’uranium

  • L’uranium sert principalement à produire de l’énergie nucléaire et à des fins militaires
  • Le prix de l’U a chuté de 50% depuis l’accident de Fukushima en 2011 et de 70% depuis 2008
  • Les ressources du Québec sont de faibles quantités et de faibles teneurs, 10 à 1000 fois moins riches qu’en Saskatchewan

L’énergie nucléaire en déclin

  • L’énergie nucléaire coûte de plus en plus chère et fait face à de nombreux problèmes techniques, financiers et sécuritaires
  • Le nucléaire représente 4,4% du marché mondial de l’énergie en 2013, au plus bas depuis 30 ans
  • Il a fourni 11% de l’électricité mondiale en 2013, comparativement au sommet de 17% en 1996
  • À l’inverse, la proportion des énergies renouvelables augmentent à des taux annuels de 25+%
  • De 2000 à 2013, 57% des investissements ont visé les énergies renouvelables vs 3% nucléaire
  • L’énergie nucléaire coûte 2 à 4 fois plus chère que l’énergie éolienne ou hydroélectrique
  • L’énergie nucléaire émet 10 à 20 fois plus de gaz à effet de serre que l’énergie éolienne

S’éloigner du nucléaire et de l’uranium

  • Au Canada, la Colombie-Britannique et la Nouvelle-Écosse ont officiellement interdit l’exploration et l’extraction de l’uranium sur leurs territoires
  • Aux États-Unis, l’État de Virginie et le secteur du Grand Canyon ont des moratoires sur l’uranium
  • Plusieurs pays tournent le dos au nucléaire ou diminuent drastiquement la part de cette énergie
  • La Chine, l’Allemagne, l’Espagne, le Brésil, l’Inde, l’Italie et le Japon produisent aujourd’hui beaucoup plus d’énergie à partir de sources renouvelables que du nucléaire
  • Les agences de cotation Moody’s et Standard’s & Poor abaissent la note de crédit de certains pays et entreprises qui investissent dans le nucléaire